lundi 8 juin 2015

Rapport d'observation astronomique 2015.06.06.s Quelques amas globulaires dans le Scorpion et le Serpentaire

Introduction à la soirée

Soir du samedi 6 juin 2015, approximativement de 22h00 à minuit.
Avec mon frère Emmanuel.
Site d'observation: observatoire du club Le ciel étoilé, à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud.
Conditions d'observations: ciel dégagé mais chargé d'humidité, pas de vent, lever de la lune gibbeuse décroissante vers 23h45.
Instrument: j'ai utilisé mon télescope SkyWatcher Traditional 203/1200 avec mes oculaires de 32 mm , 12 mm et 5 mm pour des grossissements respectifs de 38x, 100x et 240x et des champs réels respectifs de 112', 36' et 15' ; Emmanuel a utilisé le T406/1829 du club.

Objectifs de la sortie:
Si, de son côté, Emmanuel voulait poursuivre son observation de galaxies amorcée le mois dernier, je souhaitait, de mon côté, trouver des amas globulaires dans le Serpentaire et le Scorpion et tenter d'observer la division de Cassini dans les anneaux de Saturne.
Cette soirée a aussi été pour moi, avant la noirceur, l'occasion de m'initier, en tant que nouveau membre, aux responsabilités relatives à l'utilisation de l'observatoire.

Légende: ° objet du système solaire, ¤ objet du ciel profond.

Emmanuel avec le T406/1829 du club
Observations

Les premières observations, planétaires, se sont faites dans le ciel crépusculaire.

° Vénus: Elle était à son élongation maximum et se présentait sous forme d'un beau quartier.
° Jupiter: Visible avec ses quatre ° satellites galiléens, mais je ne m'y suis pas attardé.
° Saturne: Basse, orangée et dansante dans les turbulences de l'horizon. J'y suis toutefois revenu en fin de soirée, alors qu'elle était plus haute. Même à ce moment, à 240x, la turbulence ne m'a pas permis de discerner la division de Cassini. Cependant, alors que je ne m'y attendais pas, j'ai pu distinguer l'anneau A de l'anneau B en constatant assez facilement que les deux anneaux ne présentaient pas la même luminosité, l'anneau A étant légèrement moins lumineux que l'anneau B.

À la suggestion d'Emmanuel et avant de passer aux principaux objectifs de ma soirée, je me suis intéressé à un grand classique du ciel.

¤ M13, le Grand amas d'Hercule: granuleux à 38x, il était bien résolu en étoiles à 100x et carrément impressionnant à 240x, offrant une belle sensation de troisième dimension.

Les autres observations de la soirée, toutes d'amas globulaires dans le Scorpion et le Serpentaire, ont demandé une certaine patience. L'humidité est devenue telle que, même si les miroirs n'en ont pas vraiment souffert, les chercheurs, eux, étaient loin d'être à leur meilleur.

¤ M4: Facile à trouver, tout juste à côté d'Antarès, avec quelques étoiles résolues à 100x. La turbulence ne m'a cependant pas poussé à utiliser le 5 mm pour cet amas et les suivants. Par ailleurs, le plus faible NGC 6144, juste à côté, ne s'est pas laissé trouver.
¤ M80: Un point flou à 38x, plus gros mais non résolu en étoiles à 100x. Je retiens surtout de l'observation de cet amas que j'ai perdu un bon quinze minutes à le chercher parce que j'avais oublié de remettre sur le télescope mon oculaire de 32 mm. Cherchant avec le 12 mm, j'étais confondu par la différence d'échelle entre ce que je m'attendais à voir et ce que je voyais réellement. Ce gag ridicule m'arrive régulièrement.
¤ M107: À 38x, il était bien visible entre un trio et un duo de petites étoiles. Pas encore résolu en étoiles à 100x.
¤ M12: À 38x, cet amas était entouré d'une quinzaine de petites étoiles formant un tapis étoilé de part et d'autre de l'amas sans, de toute évidence, en faire partie. Cet amas était bien résolu en étoiles à 100x.
¤ M10: À 38x, cet amas n'était qu'à deux champs d'oculaire de M12. Très bien résolu en étoiles à 100x.
¤ M9 et ¤ NGC 6356: visibles dans le même champ à 38x ; NGC 6356 a finalement été mon seul « NGC-non-Messier » de la soirée.

Sébastien avec son T203/1200
Conclusion

Ce ciel humide était beaucoup moins beau que lors de nos deux sorties précédentes. Lorsque la lune s'est levée, sa lumière a rapidement envahi le secteur du ciel où se trouvaient les derniers objets célestes de ma liste : M62, NGC 6304, M19, NGC 6293, M6 et M7. Ils seront donc à observer une autre fois. De plus, comme l'humidité nous transperçait, nous avons finalement plié bagage et nous sommes partis vers minuit.

Les anneaux de Saturne, qui se distinguaient par leur différence de luminosité, M13, qui donnait une sensation de troisième dimension, et M12, entouré de son tapi d'étoiles, ont été mes observations préférées de la soirée.

Du côté d'Emmanuel, l'humidité s'est aussi révélée un défi pour l'observation de galaxies, mais il en a trouvé plusieurs qu'il n'avait jamais observées.

Enfin, cette soirée a été l'occasion de faire la connaissance d'un autre membre du club, André, qui observait avec un télescope Orion de quatorze pouces. Un très bel instrument à travers lequel il nous a montré de beaux amas globulaires.

Principaux objets célestes observés (en vert).