lundi 22 juin 2015

Rapport d'observation astronomique 2015.06.19-20.n Plusieurs amas et divers types de nébuleuses

Introduction à la soirée

Nuit du 19 au 20 juin 2015, approximativement de 22h00 à 2h30.
Avec mon frère Emmanuel, François et Guy.
Site d'observation: sur le bord d'un rang, dans Bellechasse.
Conditions d'observations: ciel dégagé, pas de vent mais une certaine humidité, fin croissant de Lune à l'ouest en début de nuit, dôme de lumière urbaine à l'ouest.
Instruments: en alternance, mon télescope SkyWatcher Traditional 203/1200 et mon télescope Celestron AstroMaster 114/1000 utilisés avec des oculaires de 32 mm (pour le SkyWatcher), de 25 mm (pour le Celestron) et parfois de 12 mm et de 5 mm (pour les deux télescopes); Emmanuel, lui, a apporté son télescope SkyWatcher 305/1500.

Objectifs de la sortie:
D'une part, trouver certains objets célestes de ma liste d'observation que je n'avais pas eu le temps de trouver lors de la sortie précédente.
D'autre part, donner l'occasion à deux amis de faire un peu d'astronomie. Parmi ceux-ci, François, qui avait été initié à l'astronomie avec moi lors de nos études secondaires. Nous étions alors membres de l'Astroclub et allions voir le ciel à l'observatoire du collège, sous un ciel bien noir. François n'avait pas fait d'astronomie depuis plusieurs d'années, mais il est resté aussi habile qu'autrefois pour trouver ce qu'il voulais voir. Nous avons utilisé en alternance le T203/1200 et le T114/1000, tandis qu'Emmanuel utilisait son T305/1500. Il y avait aussi avec nous Guy, que nous avons initié à l'observation. Celui-ci s'est promené d'un des trois télescopes à l'autre, puisque nous l'appelions chacun notre tour aussitôt que nous avions trouvé quelque chose de nouveau; Emmanuel lui a aussi appris beaucoup de choses sur les catégories d'objets célestes observés et la structure de l'univers.

Légende: ° objet du système solaire, ¤ objet du ciel profond.

Quelques planètes

Dans un ciel pas encore tout-à-fait noir, j'ai commencé par montrer à Guy, au T114/1000 les trois planètes visibles.

° Vénus, encore visible comme un beau et minuscule quartier de Lune.
° Jupiter, avec trois de ses satellites galiléens.
(Jupiter et Vénus se rapprochent de plus en plus de leur conjonction, qui aura lieu à la fin-juin. La proximité du croissant de ° Lune rendait, à l'œil nu, le spectacle magnifique.)
° Saturne, avec son satellite ° Titan (et peut-être un autre de ses satellites). Ces-temps-ci, les anneaux sont très inclinés et sont magnifiques à observer. François nous a dit se souvenir de les avoir observés presque par la tranche il y a plusieurs années.

Complément de ma liste de la dernière sortie

Une fois le ciel suffisamment obscurci, j'ai priorisé la recherche des six amas que je n'avais pas eu le temps de trouver lors de la précédente sortie, dans le Serpentaire et le Scorpion.

¤ M62, amas globulaire qui forme presque un triangle rectangle avec les étoiles τ et ε Scorpii et se trouve à environ 6° ouest de 45 Ophiuchi; vu au T203/1200.
¤ NGC 6304, amas globulaire à environ 3° à l'est-nord-est de M62; vu au T203/1200.
¤ M19, amas globulaire à environ 4° au nord de M62; vu au T203/1200.
¤ NGC 6293, amas globulaire à environ 2° à l'est de M19; vu au T203/1200.

Puis, comme ils se levaient, très bas sur l'horizon sud, j'ai observé les deux objets les plus méridionaux du catalogue Messier. C'est aussi vers ce moment que, au loin, nous avons entendu hurler un coyote: un hurlement comme celui d'un loup, mais plus aigu. Il a hurlé deux ou trois fois, à quelques secondes d'intervalle, puis nous ne l'avons plus entendu.

¤ M7, Amas de Ptolémée, amas ouvert à environ 5° à l'est-nord-est de Shaula (λ Scorpii ); c'est un amas large, riche, généreux; vu au T114/1000.
¤ M6, Amas du Papillon, amas ouvert à environ 4,5° au nord-ouest de M7; en le voyant, le dessin du papillon m'a immédiatement sauté aux yeux et je me suis exclamé de surprise devant la beauté élégante de cet amas; vu au T114/1000.

Dans le fossé, sur le bord de la route, des ouaouarons commençaient à coasser: leur chant nous a accompagnés tout le reste de la nuit.

Quelques uns des objets célestes observés (en vert)
Observations improvisées

Ayant trouvé les six amas que je n'avais pas eu le temps de trouver lors de la précédente sortie, je suis ensuite passé à d'autres objets, de façon plus improvisée, d’abord du côté du Sagittaire.

¤ M69, amas globulaire à environ 3° au nord-est de Kaus Australis (ε Sagittarii), vu au T203/1200.
¤ M54, amas globulaire à environ 2° à l'ouest-sud-ouest d'Ascella (ζ Sagittarii), vu au T203/1200.

Faisant une petite pause, je me suis rendu compte que le Double amas de Persée était faiblement visible à l'œil nu au nord-nord-est.

¤ NGC 869 et ¤ NGC 884, Amas double de Persée, amas ouverts; vus à l'œil nu et au T114/1000.

C'est à ce moment que j'ai proposé à Guy un petit exercice : trouver l'Amas double de Persée aux jumelles à partir de deux points de repères: les étoiles δ et ε Cassiopeiae, formant la branche est du «W» de Cassiopée. Comme Guy venait de voir plusieurs merveilles du ciel dans nos trois télescopes, je me suis dit qu'il serait intéressant pour lui d'essayer de trouver par lui-même un objet du ciel profond avec l'instrument qu'il possède : ses jumelles. Il y est d'ailleurs facilement parvenu. Peut-être aura-t-il envie, un prochain soir, de ressortir ses jumelles pour regarder le ciel ? Nous sommes ensuite retournés au Sagittaire.

¤ M70, amas globulaire à mi-chemin entre Kaus Australis et Ascella, vu au T203/1200
¤ NGC 6652, amas globulaire à environ 3° à l'est-nord-est de Kaus Australis (ε Sagittarii) et environ 1,5 ° au sud-est de M69, vu au T203/1200.

C'est à ce moment de la soirée qu'Emmanuel et Guy, qui ne désiraient pas rentrer trop tard et qui étaient très contents de leurs observations, nous ont quittés.

¤ M8, Nébuleuse (diffuse) de la Lagune, et ¤ NGC 6530, amas ouvert superposé à la nébuleuse; environ 6° à l’ouest-nord-ouest de Kaus Borealis (λ Sagittarii); vus au T114/1000 sans filtre puis avec filtre LMDA Ciel profond, le filtre faisant gagner en étendue et en luminosité la nébuleuse. Ayant acheté ce filtre environ dix jours plus tôt, c’était la première fois où j’utilisais un filtre pour observer une nébuleuse; je suis très content de cette acquisition.
¤ M20, Nébuleuse Trifide, toute petite en comparaison de M8 et environ 1,5° au nord de celle-ci; vue au T114/1000 avec le filtre LMDA Ciel profond. Emmanuel me l’avait montrée un peu plus tôt au T305/1500. Avec mon petit télescope, toutefois, et contrairement à plus tôt avec le télescope d'Emmanuel, je n’ai pas remarqué la nébuleuse obscure B85 qui lui est superposée (voir plus loin).

Les quatre derniers objets observés étaient dans d’autres régions ciel.

¤ M15, amas globulaire à environ 4° au nord-ouest d’Enif (ε Pegasi); vu au T114/1000.
¤ M2, amas globulaire à environ 5° au nord de Sadalsuud (β Aquarii); vu au T114/1000.
¤ NGC 6543, l’Œil de chat, nébuleuse planétaire, environ à mi-chemin entre 27 et 42 Draconis. Cette nébuleuse a été relativement difficile à trouver, se présentant d’abord sous apparence stellaire. Cependant, l’augmentation du grossissement et l’usage du filtre LMDA Ciel profond m’a confirmé que ce qui s’est présenté à ce moment-là comme une petite boule floue était bien la nébuleuse. Malheureusement, aucun détail n’était visible. Vue au T203/1200.

Ma dernière observation a été la plus insolite que j'ai faite jusqu'ici : une nébuleuse obscure masquant une partie de la Voie Lactée.

¤ B142-143, nébuleuse obscure, presque collée sur Tarazed (γ Aquilae). Cette observation est insolite du fait que, observant un corps sombre et opaque, on reste dominé par l'impression qu'il s'agit d'un vide dans la Voie Lactée plutôt que d'un nuage de gaz et de poussière qui masque les étoiles à l'arrière-plan. C'est assez différent, comme impression, de celle laissée par B85 qui masque une partie de M20, en raison peut-être du caractère plus linéaire et plus net de B85. Les trois barres du «E» de B142-143 se percevaient mieux que le reste de la nébuleuse. «Vue» au T203/1200.

Objets célestes montrés plus tôt par Emmanuel et François

Emmanuel et François, au cours de la soirée, m’ont aussi montré quelques unes de leurs observations.

¤ M20, Nébuleuse (diffuse) Trifide, et ¤ B85, nébuleuse obscure, montrées par Emmanuel au T305/1500.
¤ M17, Nébuleuse Oméga, nébuleuse diffuse montrée par Emmanuel au T305/1500; elle avait un peu la forme d’un canard posé sur l’eau.
¤ M81 et M82 galaxies spirale et irrégulière, montrées ensemble par François avec mon T203/1200.

Conclusion

À part les objets du Système solaire, l’Amas double de Persée, M8, NGC 6530, M81 et M82, tous les objets célestes observés lors de cette sortie étaient pour moi des nouveautés.

François et moi avons plié bagages vers 2h45 et, en cette nuit parmi les plus courtes de l'année, je suis arrivé à la maison aux premières lueurs de l'aube. Sur le chemin du retour, un renard a traversé la route devant nous et a disparu dans les bois. Était-ce le Vulpecula céleste qui nous rendait visite?