samedi 21 novembre 2015

Rapport d'observation astronomique 2015.11.20.s Huit amas ouverts et la Lune

Observations faites de la cour, en banlieue. Conditions : ciel bien dégagé, lune gibbeuse ascendante cachée par la maison, pollution lumineuse urbaine, arbres et bâtisses tout autour, sauf deux trouées au nord-est et au sud-est, température autour de 0 °C. J'ai utilisé mon Celestron AstroMaster 114/1000 et les oculaires de 25 mm et de 12 mm, pour des grossissements respectifs de 40x et de 83x.

En vert : les amas observés
J'ai surtout revu plusieurs amas ouverts observés cette année ou l'an passé : M34 (dans Per), les Pléiades (M45, dans Tau), l'Amas d'Alpha Persei (Mel 20), Stock 2 (dans Cas), l'Amas de la Libellule (NGC 457 dans Cas), et le Double amas de Persée (NGC 869 et NGC 884).

J'ai aussi jeté un coup d'oeil (l'autre oeil !) à la Lune, pour regarder une région que j'aime bien, Palus Somni, qui forme comme un grand losange de tonalité intermédiaire entre la Mer de la Tranquilité et la bande claire qui la sépare de la Mer des Crises. Il y a la un joli petit cratère, Proclus, qui appartient au Palus Somni mais qui s'ouvre sur la Mer de la Tranquilité et qu'on s'imagine rêveusement tel un havre où s'abriter du gros temps. J'imagine même une sorte de roman fantastique où la Lune, avec sa géographie propre, mais où les mers en seraient de réelles, serait un monde vivant et habité comme la Terre et où, au fond de la « Baie de Proclus », s'élèverait un grand port entouré des terribles « Marécages du sommeil » (« Palus Somni ») ... Mais revenons à l'observation bien réelle du ciel !

Le seul nouvel objet observé avec certitude durant cette sortie a été NGC 1528, un amas ouvert dans Persée. Je l'ai trouvé à 40x, mais il était très faible. À 83x, peut-être dix ou douze étoiles étaient visibles, quelques unes en vision décalée et les autres en vision directe.

Ajoutons à cela une observation qui me laisse dubitatif : j'ai bien vu trois étoiles à l'emplacement de l'amas ouvert NGC 1545, mais faisaient-elles partie de l'amas ou était-ce des étoiles du champ ? Je n'en ai pas la moindre idée !

J'ai enfin tenté de trouver les deux amas ouverts NGC 957 et NGC 1582, tous deux dans Persée, mais sans y parvenir.

En tout, je suis resté dehors environ une heure et demie, de 19h30 à 21h00.