samedi 7 janvier 2017

Au cœur des Pléiades et ailleurs – Rapport d'observation astronomique 2017.01.06.s

Observation de ma galerie, hier soir, sous un ciel dégagé et une lune gibbeuse. J'ai sorti mon T203/1200, avec mes oculaires de 32 mm et de 12 mm, pour des grossissements respectifs de 38x et de 100x. Comme il faisait très froid, j'ai fait ma sortie en deux étapes: d'abord vers 18h15, le télescope ayant déjà eu 45 minutes pour se mettre en température, puis vers 20h00. Entretemps, je suis rentré me réchauffer et jaser avec mon frère Jérôme (qui est aussi mon voisin de pallier).

Dans le numéro de janvier 2017 de Sky & Telescope, Howard Banish a écrit un article très intéresssant sur l'observation des Pléiades, M45. N'étant pas en mesure, chez moi, d'observer la Nébuleuse de Mérope (par exemple), j'ai été tenté par l'observation d'une étoile double suggérée par Banish. Cette étoile porte le nom de WDS J03463+2411A. Malgré ce nom rebutant, elle se laisse facilement trouver car elle est située au cœur des Pléiades, à peu près à mi-chemin entre Mérope et Maia. À 38x, on la distingue déjà comme une double et, à 100x, les couleurs contrastées de ses deux composantes sont bien évidentes : orangé pour HD 23463 et blanc-bleu pour ADS 2755. La magnitude des deux étoiles est comparable. Cette belle petite double a été mon étoile de l'Épiphanie, quoique je ne pense pas que ce soit elle qui ait guidé les Mages à la Crèche !

Il était difficile de ne pas se laisser séduire par la Grande nébuleuse d'Orion, M42. Elle était magnifique, à 100x, et les quatre étoiles principales du Trapèze se distinguaient très bien. J'ai aussi jeté un rapide coup d'oeil à l'amas ouvert NGC 1981, juste à côté.

Dans le Cocher, j'ai ensuite cherché quelques petits amas ouverts que je n'ai pas pu voir en raison de la Lune et de la pollution lumineuse urbaine, mais je suis quand même arrivé à dénicher NGC 1778. À 100x, il se laissait voir à la limite de la vision directe.

J'ai terminé ma sortie avec le superbe amas ouvert M35, dans les Gémeaux, et l'amas ouvert Collinder 89, à quelques degrés de là. Ce Collinder comprends entre autres un beau losange d'étoiles, dont celle du sud-est est une jolie petite double : Baranov 3AB (cf Ken Hewitt-White, Sky News, janvier-février 2017). Le petit amas NGC 2158, collé sur M35, n'était malheureusement pas perceptible dans mes conditions d'observation, mais je l'avais déjà observé sous un ciel de campagne.

Mes nouveautés de la soirée étaient WDS J03463+2411A, NGC 1778, Collinder 89 et Baranov 3AB.