mercredi 26 avril 2017

Étoiles doubles et amas globulaires – Rapport d'observation astronomique 2017.04.25.s

Pour faire suite au précédent rapport d'observation, je suis effectivement ressorti hier soir, 25 avril, de 21h00 à 22h00, pour observer aux jumelles 9x63 et à la lunette 120/600. Comme j'étais fatigué, je n'ai utilisé que l'oculaire de 25 mm pour un grossissement de 24x et un champ réel de 2,5°. Les conditions d'observation étaient meilleures que la nuit précédente, puisqu'il n'y avait aucun nuage. Cette fois-ci, j'ai observé de la galerie.

Observations à la lunette seule

Jupiter et ses quatre satellites galiléens. C'est fou ce que ça bouge, ces satellites : hier soir, les quatre étaient visibles à l'ouest de la planète tandis que, dix-neuf heures plus tôt, l'un était à l'est, deux autres à l'ouest et le dernier invisible, devant ou derrière Jupiter!

Après Jupiter et ses satellites, je me suis consacré au but de ma soirée : l'observation d'étoiles doubles dans le Bouvier. La plus facile à trouver était δ Bootis, Printseps. Ensuite, j'ai trouvé μ Bootis, Alkalurops, puis ν1 et ν2 Bootis. Je ne sais pas si c'était un effet de mon imagination, mais j'avais l'impression que, dans les trois cas, l'étoile primaire était orangée et l'étoile secondaire bleutée.

Étant parti sur les étoiles doubles, j'ai aussi jeté un coup d'oeil à Alcor et Mizar (A et B), ainsi qu'à la Double-double de la Lyre, ε Lyrae, dont je n'ai vu, cette fois-ci, que deux composantes.

J'ai aussi observé l'astérisme Harrington 1, la Bague de fiançailles, dont fait parie α UMi, l'Étoile polaire, sans distinguer toutefois la composante secondaire de cette dernière.

Observations aux jumelles et à la lunette

J'ai aussi pris un moment pour observer trois amas globulaires : M13, beaucoup mieux placé que la nuit précédente, ainsi que M3 et M92. Aucun des trois n'était résolu en étoiles.

Conclusion

Vive l'astronomie!