samedi 10 juin 2017

Conjonction Lune-Saturne – Rapport d'observation astronomique 2017.06.09.s

Hier soir, 9 juin, j'ai profité de l'un de nos premiers beaux soirs d'été, doux et confortable, pour faire, aux alentours, une petite sortie aux jumelles 9x63. Le ciel était dégagé, avec cependant un mince filet nuageux à l'horizon, qui donnait du caractère à ma principale observation : la conjonction Lune-Saturne.

La Lune était pleine et Saturne à peine à cinq nuits de son opposition. Les deux étaient séparées d'à peine 2°. Comme c'était encore le crépuscule et qu'elles se levaient, le tout, à travers le mince filet de nuages, avait une agréable teinte orangée. Saturne se présentait comme une petite forme oblongue, sans toutefois la possibilité de bien distinguer les anneaux de la planète elle-même. Quant à la Lune, plusieurs éléments de son relief étaient bien visibles. Outre les grandes mers les plus connues, j'ai observé Mare Undarum, Palus Somni et les taches sombres formées par des dépôt pyroclastiques dont le dépôt pyroclastique Aestuum. Ces dépôts sont rendus plus facilement visibles par l'éclairage direct de la pleine Lune. J'ai aussi observé quelques cratères : Grimaldi, au fond très sombre, et Copernic et Tycho, mis en valeur par leurs rayons d'éjectas.

J'ai ensuite jeté un coup d'oeil à Jupiter, petite tache ronde accompagnée, à gauche, des lunes Callisto et Ganymède. Je n'ai cependant pas remarqué, à droite, Io ni Europe.

Comme c'était encore le crépuscule, je n'ai pas vraiment tenté d'observer le ciel profond, hormis un bref coup d'oeil à Arcturus et Polaris.