mardi 27 juin 2017

Sortie improvisée – Rapport d'observation astronomique 2017.06.26.s

Lundi soir, 26 juin, j'ai fait une petite sortie improvisée d'observation dans la cour chez nous. C'était un peu fou, puisque je travaillais le lendemain, mais très agréable! J'ai utilisé ma lunette 120/600 avec des oculaires qui permettaient de grossir 24x, 50x et 86x. Le ciel était dégagé et sans Lune, mais avec la pollution lumineuse urbaine habituelle. Fort heureusement, les projecteurs du terrain de sport voisin étaient enfin éteints (ce qui m'a décidé à sortir). J'ai observé de 22h45 à 23h30, environ.

Mon but était de voir l'astéroïde (3) Junon, mais j'ai eu le même problème qu'avec la comète 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak, il y a quelques mois : mes deux sources n'indiquaient pas le même endroit ... Une troisième source, consultée le lendemain, donnait même une troisième position! Ce n'est pas très encourageant et je n'ai évidemment rien trouvé. Peut-être la troisième source était elle la bonne? Avec le ciel couvert et orageux de ce soir, ce sera toutefois partie remise.

N'empêche! J'ai pu observer trois beaux objets Messier, dont deux (M 71 et M27) que je n'avais pas cherchés depuis longtemps :

L'Amas du Canard Sauvage, M11, un amas ouvert, dans l'Écu, dont 10 à 15 étoiles étaient bien visibles à 86x.

M 71, un amas globulaire dans la Flèche, qui demeurait une tache floue, non résolue, même à 86x.

La Nébuleuse de l'Haltère, M27, une nébuleuse planétaire bien étendue, dans le Petit Renard, environ 4° au NNE de M71, mais je ne l'ai observée qu'à 25x.

Le dernier objet observé lors de cette sortie était ma nouveauté de la soirée : l'amas ouvert NGC 6830, à environ 2° E de M27. Il était difficile, mais visible à 86x. Les quelques étoiles que j'ai pu voir dans cet amas se voyaient mieux en vision décalée que directe, mais jamais toutes en même temps. L'amas avait l'air d'une espèce de bibite bizarre avec de longues pattes autour d'un corps en forme de losange. Comme je n'étais pas absolument sûr de mon observation, j'ai comparé mon souvenir avec une photo de l'objet, une fois rentré, et c'était bien lui, reconnaissable à sa forme très caractéristique. J'ai l'impression que c'est un objet céleste qui aurait été difficile à discerner même sous un bon ciel et avec un meilleur instrument : la photo montrait que cet amas est situé au milieu d'un champs d'étoiles très dense et à peine moins brillantes que les étoiles principales de l'amas lui-même.

Carpe noctem!