mardi 16 janvier 2018

Au cœur de l'hiver – Rapport d’observation astronomique 2018.01.14.s

Observations aux jumelles 10x50, de la cour d'un voisin et avec sa permission. Légers passages nuageux, piètre scintillation, pollution lumineuse habituelle mais pas de Lune.

Amas d'α Persei : Amas ouvert. α et σ visibles et huit autres étoiles du S étoilé que forme l'amas, mais les trois étoiles pâles, à l'ONO de σ, ne sont pas vraiment perceptibles, même en vision décalée. ψ, δ et deux autres étoiles, presque collées sur σ, ajoutent toutefois à la beauté de l'ensemble.

Pléiades : Amas ouvert. Une vingtaine d'étoiles visibles dont la double formée par 21 Tau (Astérope) et 22 Tau.

Hyades : Amas ouvert. Cet amas rempli le champ des jumelles. Vingt-cinq à trente étoiles visibles, dont une vingtaine très facilement, qui forment un grand V couché sur le côté. Aldébaran (α Tau, qui ne fait pas partie de l'amas) est d'une belle teinte orangée.

Collinder 70 : Amas ouvert. Une quinzaine d'étoiles visibles dont, bien entendu, Alnitak, Alnilam et Mintaka. Un grand S étiré en hauteur passe entre Alnilam et Mintaka et huit de ses étoiles sont visibles, soit en vision directe, soit en vision décalée. L'étoile 31 d'Orion se démarque par sa teinte subtilement orangée.

Nébuleuse d'Orion : Une tache floue qui entoure les étoiles θ2 et θ1 d'Orion. Cette petite nuée diffuse apparaît comme ayant un diamètre équivalent au double de la distance entre θ2 et θ1. Au dessus, on perçoit les étoiles 45 et 42 d'Orion, puis, encore plus haut, trois étoiles de l'amas ouvert NGC 1981 (quatre étoiles en vision décalée). Plus bas, deux étoiles de l'autre amas ouvert Collinder 72 sont visibles.

Carpe noctem !